Archives pour décembre 2007

31 décembre 2007

Compte à rebours 2008 – Party !

Classé dans rituels, vidéos

2 heures avant 2008

Ça y est, bienvenue à mon premier Web Party de Veille du Jour de l’An.

Comme ça m’arrive dans la vraie vie, vous me voyez légèrement en retard dans mes affaires…je n’ai pas encore fini de souffler les ballons et de préparer tout ce qu’il y a à préparer. C’est bien moi.

Alors je vous propose quelque chose : pendant que je m’occupe des derniers p’tits détails, mettez-vous à table, offrez-vous un verre de vin, offrez-vous un sushi ou deux ou trois, et surtout…offrez-vous du bon temps.


Je suis vraiment contente de vous voir ici, ce soir. Vous êtes des amours !

Voici un peu de musique pour agrémenter votre repas.



20 minutes avant 2008

Daisy n’en peut plus…elle se fait vieille, ma toutounette.

Je me suis bien amusée, ce soir.

Et si je regarde l’année qui vient de s’écouler, j’ai de quoi fêter : la famille, les amis, des sourires partout autour de moi, une multitude de possibilités qui n’attendent qu’à être réalisées.

Je suis heureuse d’avoir trouvé le bonheur…enfin !

Chaque matin, je me réveille et il est là. Tout ce que j’ai à faire, c’est le prendre dans mes bras.

MERCI LA VIE !

Et maintenant…let’s go 2008.
Le meilleur est à venir.
Oh yeah !

10…9…8…7…6…5…4…3…2…1

BONNE ANNÉE !

31 décembre 2007

Compte à rebours 2008 – Jour 2

Classé dans rituels


NOTE :
Cet article sera mis à jour régulièrement à mesure que la journée progressera. Vers 18h00, je commencerai un nouvel article pour le Web Party de la Veille du Jour de l’An…un rendez-vous à ne pas manquer.

15 heures avant 2008

Bon matin !

Bienvenue au Grand Décompte – contente de voir votre binne souriante. 🙂

Il neige encore sur Montréal. Daisy, qui vient de rentrer, semble penser, « Non…mais…ça suffit là là ! » Pauvre pitoune, ça ne fait que commencer.

Je suis installée à la table de cuisine – avec vue sur la cour – et je feuillette mon vieil agenda à la recherche des dates d’anniversaires et autres occasions spéciales afin de les noter dans mon agenda tout neuf. Ça me donne l’occasion de revoir mon année…de vérifier si j’ai accompli tout ce que j’avais prévu v’là douze mois. Comme d’habitude, j’ai ma fidèle tasse de thé vert à mes côtés – décaféiné.

Musique de fond : Bob Dylan’s Greatest Hits Volume II

La vie est belle.

12 heures avant 2008

C’est l’heure du lunch.
Au menu : pasta primavera.

Je sais, je sais…j’ai mangé des pâtes, hier. Mais c’est la Veille du Jour de l’An han han.

Runes et Tarot sont prêts. Aussitôt que j’aurai terminé mon repas, j’allume chandelles et encens, et j’engage une conversation avec l’Énergie Universelle. À tantôt pour tous les détails…

Musique de fond : Sade – Diamond Life

7 heures avant 2008

Les Runes m’ont parlé…m’ont dit sur quoi porter mon attention en 2008.

J’ai pigé Mannaz – The Self.

L’interprétation est dans le English blog, juste à côté, je n’ai malheureusement pas la version française.

Sorry!

Même chose pour le Tarot – The Magician et Four of Cups.

Tiens…j’ai une idée : dès que j’aurai le temps – ce soir ou demain – j’effectuerai une petite recherche sur internet. Peut-être y aura-t-il quelques détails supplémentaires dans un avenir pas trop lointain.

Mais je peux vous dire une chose au moins, c’est que l’Énergie Universelle ne s’est pas trompée. La lecture de la Rune m’a particulièrement touchée, car elle met l’emphase sur la nécessité de vivre le moment présent…de ne pas s’occuper du but, mais bien du cheminement.

Et maintenant, je pars chercher mon sushi.

On se revoit plus tard, dans un nouvel article tout neuf…pour le Web Party !

30 décembre 2007

Compte à rebours 2008 – Jour 1

Classé dans rituels

NOTE: Cet article sera mis à jour régulièrement à mesure que la journée progressera. Je commence tôt, cette année…je veux être prête pour l’arrivée de 2008. Oh yeah, bébé !


36 heures avant 2008

Aujourd’hui, je consacre mon temps à la purification : vider la maison de tout ce qui est énergie négative et faire place à la libre circulation de l’énergie positive.

L’aspirateur est sorti ; la première brassée de linge sale se fait aller dans la laveuse.

J’écoute The Best of Bob Marley and the Wailers.

Que le fun commence !

35 heures avant 2008

Première brassée prête à plier. Deuxième brassée se fait aller.

Il est 13h00 – Je prépare des pâtes pour le dîner.

33 heures avant 2008

Les pâtes étaient délicieuses, merci.

Deuxième brassée prête à plier – corvée lavage terminée pour aujourd’hui.

Prépare une liste de choses à acheter pour le Web Party de la Veille du Jour de l’An.

Vais conduire la van au car wash…ensuite, c’est le gros magasinage.

29.5 heures avant 2008

Tout se déroule tel que prévu. 🙂

Les emplettes sont faites, sauf pour le sushi – j’irai chercher ma commande pour emporter demain soir, vers 19h00. J’ai déjà choisi le menu : hosomaki à l’avocat (6), hosomaki au concombre (6), temaki végétarien (1), futo maki laitue/carotte/concombre/tofu/avocat (5). La cuisine végétarienne à son meilleur !

J’ai les décorations pour le party, le vin, les nachos et la sauce salsa pour un p’tit snack en soirée, et un assortiment de baklawa/namoura pour le dessert. Oh la la…comment vais-je faire pour résister à tout ça, ce soir ?

J’ai même pensé à acheter mon agenda pour 2008. Demain, dans le courant de la journée, je vais y noter les anniversaires, ce qui me permettra de passer à travers mon agenda 2007 et ainsi faire un retour sur mon année.

Et là, c’est le temps de déguster un bon bol de soupe chaude. J’arrive de promener Daisy ; il ne fait pas très froid, mais c’est glissant en titi !

J’écoute Miles Davis – Kind of Blue.

24.5 heures avant 2008

Quelle belle journée…je suis vraiment contente. Et demain, elle promet d’être encore plus intéressante. Yes !

Parce que maintenant que le ménage et le magasinage sont terminés, je pourrai enfin me relaxer et me consacrer au côté plus spirituel du rituel de fin d’année : les Runes, le Tarot, la purification par l’encens, etc.

J’ai aussi reçu deux beaux cadeaux, hier, et ceux-ci vont sûrement apporter une note spéciale à l’ambiance : un Inukshuk et une boîte de chandelles parfumées.

Alors j’espère qu’on va se retrouver demain, à la bonne heure, pour le Jour 2 du Compte à rebours 2008.

Grosses caresses et plein d’amour,
Oza alias Mudd
(et vice versa)
xoxo

29 décembre 2007

Stardust

Classé dans famille, mon histoire, vidéos

29 décembre 1949

17h53

Ce que Violette ressent depuis plus d’une semaine ; ce que Meldrude voit dans ses feuilles de thé depuis les deux dernières journées ; ce que je deviens, tranquillement pas vite, depuis bientôt deux mois et demi ; tout ceci est validé, confirmé et expliqué en l’espace de deux minutes et quart grâce à un appel du bon Docteur Hamel : Violette attend un bébé.

Violette dépose le combiné, s’envoie un sourire dans le miroir au-dessus du canapé, et s’empresse de retourner dans la cuisine où Meldrude – à la recherche du pilon à patates – est en train de foutre le bordel dans le tiroir à ustensiles. Violette, qui s’était précipitée pour prendre l’appel – pilon à la main – tasse gentiment la vieille femme et se remet à la tâche avec une ardeur renouvelée, ajoutant une généreuse portion de lait et deux bons gros morceaux de beurre à la mixture veloutée.

Théodore sort des toilettes, allume sa pipe, tousse un bon coup, crache dans l’évier, s’écrase dans sa chaise berçante, et finit par demander, la tête tremblante, « C’était qui, au téléphone ? »

Après avoir saupoudrer ses patates de poivre et de sel, Violette remet le chaudron sur le poêle, se tourne vers ses beaux-parents, brandit son ustensile, et annonce fièrement, « Je suis en famille. »

18h15

Georges (le frère de Violette) et Thomas (leur cousin) rentrent d’une autre grosse journée de travail à l’usine de parapluies. Une fois leurs mains lavées, ils s’installent à table et c’est là que Violette leur lance la bonne nouvelle. Patates, petits pois et hamburger steaks font le tour des assiettes dans une atmosphère de rires et d’allégresse.

19h38

Violette a lavé la vaisselle et est en train de plier le lavage qui a séché toute la journée sur les cordes, dans le passage. Elle espère qu’Edmond ne travaillera pas trop tard, et qu’il rentrera peut-être tout droit à la maison sans faire son détour habituel par la taverne. Il était tellement découragé, l’année dernière, quand ils ont perdu leur fils. Elle pense que c’est la raison pour laquelle son mari passe son temps à boire avec ses chums et que ça expliquerait même son air distant et son manque d’hygiène.

Décidément, ce bébé pourrait exaucer toutes ses prières.

19h46

La porte sonne. C’est Alice, la belle-sœur de Violette. Son mari, Henri, est le frère d’Edmond. Il est aussi son patron. En tant que contracteur, Henri s’occupe de la rénovation des salles de cinéma et des clubs de nuit un peu partout sur l’île de Montréal. Il appelle Edmond son « bras droit », mais en réalité, Edmond est aussi le bras gauche, la tête, le peintre, le menuisier et le contremaître ; il se tape tout le travail.

Violette aime bien son beau-frère, mais elle déteste sa belle-sœur. Elle la trouve arrogante, condescendante et totalement emmerdante.

Sans jeter ne serait-ce qu’un coup d’œil aux autres membres de la famille, figés sur leurs sièges, Alice ordonne à Violette de mettre son manteau – « Fais ça vite, le moteur roule ! » – elles se rendent à Côte Ste-Catherine, de l’autre bord du fleuve, où Alice a quelque chose à montrer à sa belle-sœur.

20h17

Traînant Violette par la manche de son manteau, Alice fonce à l’intérieur du Pink Flamingo, ignore bêtement le doorman (qui tend la main) et la fille du vestiaire (qui agite un cintre dans les airs), puis envoie revoler un palmier en plastique avant de fendre la foule et terminer sa course, Violette à ses trousses, en plein devant l’orchestre. Essoufflée, enragée, Alice pointe un doigt accusateur vers le milieu de la piste de danse, et c’est là que Violette aperçoit, dans les bras de ce que sa belle-mère appellerait une « cocotte », son Edmond qui danse langoureusement au son de Stardustleur chanson.

20h18

Le tremblement d’utérus qui s’ensuit est tellement puissant que j’ai peur de voir mes 4 mm de chairs fragiles se déchiqueter à tout jamais.

Eh bien…ça promet !