Archives pour juillet 2008

27 juillet 2008

En route pour le Camp Micmac

Classé dans bonheur, famille

Je pars cet après-midi pour aller rester chez mon garçon,
en banlieue de Montréal.

Je vais passer la semaine avec mes petits-fils – Samuel, qui vient d’avoir 6 ans, et Benjamin, qui aura 5 ans au mois de septembre – afin que leurs parents puissent s’enfuir dans les montagnes pour du repos et un peu de romantisme.

J’ai donc raconté à mon duo de dynamite qu’ils allaient faire partie du Camp Micmac – dont je serai le commandant en chef – et qu’ils devaient se préparer à vivre des aventures qui leur feront parfois dresser les cheveux sur la tête.

Eh bien maintenant que j’ai créé d’aussi grandes attentes, j’ai besoin d’avoir suffisamment d’idées brillantes pour captiver mon public, non stop, pendant sept jours.

C’est pourquoi j’apporte mes *instruments magiques* : des maracas, mon djembé de Cuba (construit par un célèbre vieux *shaman* dont l’histoire reste à inventer), et, bien sûr, ma *flûte enchantée*.

Mais Sam et Ben ont surtout hâte de voir
ce qui se cache dans mon panier…

LE COBRA !

Je l’ai trouvé dans un magasin d’articles usagés, il y a trois ans, j’ai payé ça deux dollars – tout un bargain, n’est-ce pas ? Quand on enlève le couvercle, le cobra surgit, la tête agitée de spasmes, et se met à se tortiller comme un vrai serpent. Je me fie sur lui pour faire du Camp Micmac un franc succès, avec, en complément de programme, une série de chants tribaux improvisés et mes redoutables états de transe entraînés par l’absorption de tisane à la menthe.

Avec tout ce branle-bas, je ne sais pas si j’aurai le temps de venir faire un tour sur internet, encore moins d’écrire un article. Mais j’essayerai peut-être de transformer ça en mission secrète…comme quoi je dois me rapporter au quartier général de Chihuahua, ou quelque chose du genre. On verra.

Adios Amigos !

25 juillet 2008

Loi de l’attraction / Mappe aux Trésors – Mise à jour (2)

Classé dans LOI D'ATTRACTION

Alors, mes poussinots et mes
poussinettes, voici où j’en suis :
un cercle complété,
six autres à venir.

En plus, si vous vous référez à la mappe originale,
il y a encore un grand rectangle sur la gauche
et plein d’autres espaces vierges à combler.

Conclusion : Y’a d’la place en masse
pour l’ABONDANCE !

Allons-y gaiement…

J’ai rempli mon cercle jaune
avec des désirs d’ordre sensuel.
Des désirs qui coûtent cher.

Because depuis un bout de temps, je m’acharne à marteler mon cerveau afin d’y incruster une nouvelle croyance, soit celle que toutes les choses que je désire me seront accessibles dès que j’aurai décidé que je veux vraiment les avoir dans ma vie.

À ceux qui me disent que l’argent ne fait pas le bonheur et que le bonheur il faut le trouver à l’intérieur de soi, eh bien je leur réponds que je l’ai déjà trouvé – Alléluia ! – ce fameux bonheur qui se tient tapi au fond de mes entrailles, mais que dorénavant, je veux pouvoir y toucher et le caresser. Le sentir, le goûter, le humer narines tout écartillées. Je le veux 24 heures par jour, jour après jour, tout au long de l’année, olé olé.

Je disais donc que mon cercle jaune
est rempli de plaisirs sensuels.
C’est le cercle Mmmm.

Mmmm
pour…

Massages. Le suédois, le californien, le suisse ;
le rolfing, le shiatsu, le dégagement myofascial.
Avec des pierres chaudes et des jets d’eau.
Des huiles, des algues et de la boue.

Pour des weekends au spa et des semaines
en cure sur le bord de la mer, à me faire tapoter
les chairs et nourrir les viscères avec des ingrédients
totalement revivifiants.

Pour des produits de beauté et de soins corporels
dans le very haut de gamme ;
purs, naturels, biologiques.

Pour des parfums tels que Samsara, de Guerlain – mon préféré ;
des chandelles aromatisées et des encens parmi les plus exotiques ;
des fleurs coupées…un nouveau bouquet chaque semaine.

Pour des serviettes de bain épaisses et duveteuses ;
de la literie à 400 fils au pouce, drapée sur un matelas,
le meilleur qui soit.

Pour de beaux vêtements et de belles chaussures ;
des sexy, des plus simples, et même des genres sport,
pourvu que ça ait de l’allure.

Pour des tapis moelleux, des coussins soyeux,
des thés, des vins, et des chocolats par Godiva.

Mmmm…

Pour la liberté de magasiner où je veux magasiner. C’est la raison pour laquelle j’ai inclus, tout en haut de mon collage, une partie de la page couverture du catalogue HOLT RENFREW, un magasin réputé pour sa marchandise chic et chère. Ça ne veut pas dire que j’y trouverais tout ce qui fait mon affaire, mais je suis certaine que leurs peignoirs sont dans le très confo, Madame désire-t-elle un emballage cadeau ?

Mmmm…

Pour le choix d’aller déjeuner au Ritz-CarltonYou bet, mon ti-pet ! Oh je sais bien que j’apprécierai toujours les restos asiatiques et ceux des autres ethnies qui offrent une variété de plats santé et savoureux, mais quand ça va me tenter d’être Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany’s, je veux avoir les moyens de me payer des mini-bouchées fancy servies dans un décor européen par un gars en tuxedo. Mais pas question de grands chapeaux à large bord. Je suis trop petite. J’aurais l’air d’un champignon.

C’est à peu près ça qui est ça.
En tout cas, pour le moment.

Le prochain cercle ?
Aucune idée.

Peut-être quelque chose
en rapport avec
les voyages.
Ou les hommes.

Pis vous ?
Visualisez-vous ?

Quand on visualise,
faut pas oublier
de sourire 🙂

Et d’essayer mon nouveau mantra :
Mmmmmmmmmmmmmmm

Je vous aime !
xoxoxoxoxox

24 juillet 2008

Être ou ne pas être heureuse ? – Un rituel matinal

Classé dans bonheur, LOI D'ATTRACTION

Quand je me réveille le matin,
déjà heureuse d’être encore en vie,
je me pose la question :

Est-ce que je veux être heureuse aujourd’hui ?

Et toujours,
TOUJOURS,
je réponds
OUIIIIII!

Si vous prenez la décision que rien ne vous empêchera
d’être heureux, vous trouverez toujours le tour
de voir le bon côté d’la vie.

On danse ?

23 juillet 2008

Hallucinations constructives – en rappel

Classé dans LOI D'ATTRACTION

Je sirote une tisane à la menthe.
Je dessine des croquis de cartoons.
J’écoute Miles Davis (Kind of Blue).
Je me visualise en train d’écrire
en quec’ part dans les Caraïbes…
au bord de la mer,
de la mer,
de la bel-le
bel-le
mer.