Archives pour mars 2009

31 mars 2009

LOI D’ATTRACTION – la vibration prédominante

Dans le chapitre 3 du livre Le secret de la loi d’attraction,
l’auteure nous dit qu’on doit se faire notre propre cinéma.

En effet, l’emphase est mise de plus en plus sur la visualisation
accompagnée d’une intensification des sensations.

Décidément, il faut qu’on se donne des frissons !

Extrait :

Les sensations que nous éprouvons lorsque nous nous passons le film de la réalité virtuelle sont la clé de toute création.

Nous agissons tel un metteur en scène ou un réalisateur de film qui élabore la scène qu’il visualise. Il la vit dans sa tête avant de la modeler dans la réalité.

C’est ce que nous faisons lorsque nous imaginons notre vie idéale, lorsque nous visualisons la situation rêvée ou l’idéal de vie que nous poursuivons.

À cet instant, tout est bien. Tout va bien. Nous sommes OK. Nous nous sentons bien et cette sensation de bien-être est le moteur qui déclenche la réalisation de nos désirs les plus chers.

En ressentant cette sensation, nous offrons un nouveau ton, une nouvelle vibration à l’Univers, qui correspond exactement à la vibration que nous voulons émettre pour toujours : le bien-être suprême.

Cette projection dans le futur de la réalité virtuelle nous permet d’aligner notre vibration actuelle sur la vibration que nous souhaitons émettre. Nous irradions précisément le bonheur que nous voulons vivre, nous transmettons cette vibration agréable d’appréciation et de jouissance suprême et nous l’attirons vers nous encore davantage.

 

Attention : il ne faut pas oublier que la Loi d’attraction peut aussi attirer le malheur… si c’est le malheur qui occupe nos pensées.

Ces temps-ci, justement, je suis en train de faire un retour dans le passé, et ce passé est bourré de scènes douloureuses, angoissantes, laides et stressantes. Un film d’horreurs, quoi !

Mais comme je me sens heureuse et enthousiaste face à la rédaction de mes mémoires, et comme je suis maintenant capable de pivoter rapidement mes pensées d’un point de focalisation douloureux vers un point de focalisation agréable, je suis certaine qu’aucune vibration négative ne viendra obscurcir mon ciel bleu.

 

Le truc des 30 jours (extrait) :

Pour activer délibérément la vibration que nous souhaitons et arriver à la transformer en une vibration prédominante, il est bon de pratiquer pendant 30 jours la focalisation de nos pensées sur le point d’attraction idéal.

L’activation voulue de notre vibration dominante s’ancrera alors profondément en nous et nous nous surprendrons de plus en plus souvent à «pivoter» rapidement nos pensées d’un point de focalisation «douloureux» vers un point de focalisation «agréable».

Nous verserons du mal-être au bien-être de manière répétée et de plus en plus rapide, ce qui nous permettra bien vite de diffuser une vibration d’attraction puissante car elle sera alignée sur nos désirs réels.

Le test des 15 jours — Namaste !

Pour que la Loi d’attraction fonctionne à son plein pouvoir, on ne doit pas se limiter à focaliser nos pensées sur ce que nous désirons recevoir : il est aussi très important d’apprécier ce que nous avons déjà. Et cette appréciation doit s’étendre aux personnes qui nous entourent de même qu’à toutes celles qu’il nous est donné de rencontrer.

La pratique devient d’autant plus difficile lorsque, indubitablement, certaines personnes en viennent qu’à nous agacer ; si on se laisse aller à focaliser sur les menus détails de leur personnalité qui nous tapent sur les nerfs, on finira par attirer et même amplifier ces caractéristiques. Et ce sera l’enfer.

Pour ne pas se laisser prendre à ce jeu, on doit se concentrer sur les caractéristiques qui nous plaisent chez l’autre. Notre propre vibration harmonieuse enclenchera la vibration des caractéristiques harmonieuses chez cette personne et — pouf ! — les comportements agaçants disparaîtront comme par enchantement. Ce sera le paradis sur Terre. En tout cas, ça règlerait bien des guerres.

L’auteure nous demande d’en faire le test : parmi vos relations, choisissez une personne qui a le don de vous énerver et trouvez-lui une qualité qui vous plaît vraiment. Par exemple, si vous êtes irrité par son comportement bruyant, oubliez cette étiquette «bruyante» que vous lui avez collée et attardez-vous plutôt sur son côté enjoué et joyeux.

Pendant 15 jours, visualisez cette personne très enjouée et joyeuse ; voyez-la se comporter de manière enjouée et joyeuse ; visualisez votre interaction avec elle dans des moments de joie et de rires. Essayez de «savourer» ces moments de gros fun partagé… et au bout de 15 jours, non seulement vous ne serez plus importuné par cette personne, mais son côté bruyant aura disparu ou se sera considérablement amoindri. Tout ça parce que vous serez devenu en harmonie vibratoire avec cette caractéristique.

Ça me fait penser au rituel que je pratique depuis le mois d’août de l’année passée : Namaste. Je peux vous garantir que ça change une personne… que ça procure une sérénité accrue et un bonheur qui s’amplifie de jour en jour.

Vos exercices
de bien-être

NOTE : À la fin de chaque chapitre, l’auteure nous propose une série d’exercices à effectuer. Dans la mesure du possible — et si les questions ne sont pas trop indiscrètes — j’y répondrai ici-même sur mon blogue.

Focalisez vos pensées sur ce que vous voulez être, avoir ou faire, pendant 30 jours consécutifs.

Eh bien, boys and girls, j’ai commencé cet exercice le 1er mars.
C’était donc, hier, le 30ième
jour… et OUI, ça a marché !

À un point tel que je ne me reconnais plus : moi qui, pendant des décennies, ai tenté à maintes reprises de faire le ménage dans ma paperasse de souvenirs tous plus traumatisants les uns que les autres et qui ai dû — chaque fois — abandonner la tâche au bout d’un certain temps pour cause de découragement et d’abattement moral… me voici, à la fin de ces 30 jours, de plus en plus emballée par cette démarche.

Mais il faut préciser que j’y ai pensé sans arrêt, quasiment jour et nuit, tout au long du mois — j’en ai même rêvé : je me voyais en train de fouiller dans mes archives de vie, heureuse, joyeuse, fière d’avoir vaincu mes démons et d’être en santé, en forme, en amour avec la vie. Puis, un moment donné, les fleurs du bonheur ont commencé à poindre à travers toute cette belle merde pour enfin en chasser l’odeur nauséabonde et la remplacer par un doux parfum de renouveau printanier. YESSSSSSS !

Bon… mettons que ce ne fut pas EXACTEMENT une symphonie pastorale, mais quand même : depuis la mi-mars, je ne peux plus m’arrêter.

Je fouille, je ris, j’apprécie.
Et j’écris… 🙂

 

Transformez vos relations en vous concentrant pendant 15 jours sur ce qui vous plaît chez l’autre : ses qualités.

Comme je vous l’ai dit plus haut, je pratique le fameux Namaste depuis bientôt 8 mois ; ce rituel me rend de plus en plus «présente» dans l’instant, de plus en plus consciente de mes réactions vis-à-vis les gens. Ainsi, j’ai appris à mieux contrôler mes émotions, mes sautes d’humeur, mon impatience.

Il reste que c’est encore un défi…

Le 17 mars, j’ai fait une rechute : lors de l’assemblée générale de ma coopérative d’habitation — qui ne compte que cinq membres — deux d’entre eux m’ont fait exploser pour une niaiserie qui se répète chaque année quand vient le temps de choisir la firme comptable pour la vérification de nos états financiers.

Dans un moment d’exaspération suprême, j’ai complètement oublié de reconnaître que «l’esprit en moi honore l’esprit en eux», de même que j’ai totalement omis de focaliser mon attention sur ce qui me «plaît chez eux», et j’ai perdu les pédales au point de sacrer comme un bûcheron à qui on aurait chié sur sa chainsaw.

Mea culpa, mea culpa,
mea maxima culpa.

Depuis, je me suis remise à la focalisation — j’ai appris ma leçon.

Prochain chapitre :
Créer par défaut
Namaste !